A la decouverte de l’agglo coffrant

Plusieurs matériaux de construction de mur sont utilisables. Le plus utilisé actuellement demeure l’agglo coffrant pour n’importe quel type de travaux de construction. Mais, pour quelles raisons faut-il porter son choix sur les blocs coffrant ? Quelles sont les différentes phases de montage d’un tel matériau et à quel coût ? Pour connaître les réponses appropriées à ces diverses interrogations, lisez donc le présent article.

Définition d’un agglo coffrant

Il s’agit de l’un des matériaux les plus recommandés et utilisés par les constructeurs de murs pour la piscine, le garage, etc. Encore désigné bloc coffrant et bloc à bancher, l’agglo coffrant est un matériau qui est fabriqué à base d’un béton préconçu dans une usine. Les blocs à bancher ont une forme similaire à celle du parpaing qui est un bloc de béton avec un creux au niveau de son milieu. Mais, ces deux blocs semblent très différents.

En effet, la vraie différence avec le parpaing reste le fait que l’agglo coffrant est sous forme de H et a une facilité pour ce qui est de l’insertion des armatures. Du coup, le bloc à bancher est constitué de deux côtés ouverts. Or, c’est uniquement au niveau d’un côté que s’ouvrent les parpaings.

En ce qui concerne les dimensions, sa longueur est de 50 cm. La largeur évolue selon l’épaisseur de chaque mur. Ainsi, elle peut être de 15, 20 ou même 27 cm proportionnellement à l’épaisseur des murs à construire. Pour ce qui est de la hauteur, elle tourne autour de 20 et 25 cm selon le mur en construction.

Les usages des blocs à bancher

Afin de monter un mur avec un bloc à bancher, il faut insérer des armatures dans ses alvéoles lors des travaux de maçonnerie. Ce qui permet l’écoulement du béton à l’intérieur. Ainsi, vous obtenez des murs hyper solides pour votre maison. Grâce à cette procédure, il est possible d’obtenir un mur de soutènement et un coffrage perdu.

Par ailleurs, avec ce processus, les blocs à bancher demeurent résistants et ont le même degré de solidité qu’un mur fait de parpaing. Considérant la robustesse du bloc, il est possible de s’en servir pour faire un mur de soutènement ou réaliser des travaux de construction pour les fondations. En ce qui concerne le coffrage perdu, il est utilisable pour diverses constructions. Notamment, ce type d’élément est idéal pour la piscine.

Étapes de réalisation d’un mur avec bloc coffrant

Les travaux de maçonnerie pour pouvoir construire des murs avec l’agglo coffrant se déroulent sur plusieurs phases. Il faut, en premier lieu, mettre au sol un mur de mortier pour pouvoir procéder à la correction de l’irrégularité de celui-ci. Puis, il va falloir réunir les rangs à sec en prenant le soin d’empiler les blocs. Cela est possible par le biais du mortier.

En deuxième lieu, vous disposez les ferrailles au sein des rangées du mur. Après, l’étape suivante consiste à couler du béton. À cet effet, il est important de vibrer le béton afin de limiter les possibilités de formations de poches d’air. En troisième lieu, il ne reste qu’à laisser le béton devenir vraiment solide avant de procéder au remblayage.

Qu’en est-il du prix à débourser ?

Les blocs coffrant sont disponibles dans les magasins qui commercialisent des matériaux de construction. Le prix d’un bloc oscille entre 2 et 3 euros. Donc, pour le m — il faut prévoir entre 20 et 30 euros comme prix d’achat.

Il est recommandé de faire appel à un professionnel constructeur pour la pose des murs en blocs coffrant. Le coût de montage varie d’un professionnel à un autre. Alors il faut demander des devis à plusieurs artisans. Ainsi, grâce à ces devis et aux réponses de chacun, il devient possible de faire le meilleur choix.

En définitive, l’agglo coffrant est à utiliser pour construire une maison composée de murs robustes, solides. Son installation semble simple et peu coûteuse.

About the author

Des astuces en travaux divers, jardinage, plomberie mis en avant par une équipe passionnée bricolage et rénovation.