Dégâts des eaux, quels sont les types à protéger

Lorsque l’on pense aux dégâts des eaux, on pense souvent aux infiltrations ou aux fuites d’eau par canalisation dues à des systèmes obsolètes. C’est l’un des dommages les plus fréquents qui peuvent survenir dans une maison ou un immeuble d’habitation. C’est pourquoi il est nécessaire de se protéger contre ces dommages d’ordre matériel mais surtout économique. En effet, ceux-ci peuvent déstabiliser la vie quotidienne normale, car il s’agit d’une dépense à laquelle il faut faire face sans prévenir. Grâce à l’assurance habitation et aux garanties connexes, vous pouvez vous protéger contre les dégâts des eaux. Voyons toutefois quels sont les principaux problèmes qui peuvent susciter des inquiétudes.

Que se passe-t-il en cas de dégâts des eaux ?

Lorsque vous vous trouvez face à une rupture de canalisation qui laisse échapper de l’eau, il est nécessaire que l’assuré intervienne soit en réparant la canalisation et la partie endommagée du bâtiment, soit en la démolissant. Dans ce cas, il est nécessaire de trouver le point qui a provoqué la panne d’eau et de le réparer efficacement. La réparation consiste notamment à repeindre les murs endommagés, ou à racheter des meubles tels que des canapés, qui ont été endommagés de manière irréversible. Toutefois, ces dommages n’affectent pas seulement le domicile de la personne directement touchée. Les dégâts des eaux peuvent également affecter les maisons des voisins, si l’on vit dans un immeuble d’habitation. Dans ce cas, il sera nécessaire de poursuivre la recherche des failles et de réparer les dommages à sa propre maison ainsi qu’à celle du voisin. Cet étui, par exemple, n’est pas protégé par l’assurance contre les dégats des eaux. Dans ce cas, il faudra invoquer la responsabilité civile immobilière de l’immeuble. En fait, elle est considérée comme une garantie supplémentaire utile à souscrire dans le cas d’une telle couverture.

Que couvre la garantie « dégâts des eaux » ?

En général, une telle garantie ne couvre que les dommages causés au bâtiment et à ce qu’il contient. Ainsi, sont considérés comme protégés toute défaillance mais aussi la rupture accidentelle des gouttières ou des tuyaux de descente, les systèmes de chauffage ou de climatisation inclus dans le bâtiment et, bien sûr, les systèmes d’eau. Sont également couverts l’obstruction des systèmes d’eau de chauffage ou de climatisation qui font partie du bâtiment, ou les dommages causés par le débordement ou le refoulement des égouts. Enfin, les dommages causés par le gel aux installations d’eau desservant le bâtiment sont également couverts. Les dommages causés par le gel, le débordement ou le refoulement ne sont pas toujours inclus dans la police. Pour cette raison, le contrat doit être lu attentivement. Ils sont souvent considérés comme des demandes explicites de l’assuré et sont, bien entendu, tarifés séparément.

La garantie dégâts des eaux exclut tous les dommages résultant de l’humidité, de l’égouttement et de l’usure du système vétuste, de l’obstruction des systèmes de collecte des eaux de pluie, souvent situés à l’extérieur du bâtiment, et du gel des canalisations, tant extérieures que souterraines. Il est toujours bon de clarifier ces aspects exclus de la police, car ils peuvent entraîner des désaccords avec la compagnie d’assurance.

About the author

Des astuces en travaux divers, jardinage, plomberie mis en avant par une équipe passionnée bricolage et rénovation.